Platerie / Cloisonnement

  • Cloisons
  • Cloisons en aluminium pour bureaux et environnement alimentaire
  • Cloisons d’isolation phonique
  • Cloisons d’isolation thermique
  • Plafonds
  • Plaques de plâtre
  • Doublage de murs
  • Isolation thermique

Les cloisons et autres travaux de plâtrerie, en plus de leur fonction distributive et acoustique participent à façonner votre intérieur et lui à donner tout son cachet pour vos projets de rénovation, réhabilitation… Il convient donc de leur apporter tout le soin nécessaire. De l’aménagement de votre espace aux plafonds suspendus, en passant par les cloisons en briques de verre, l’accrochage sur la cloison et la préparation de vos surfaces avant finition, Jarente frères s’engage à réaliser vos travaux de rénovation dans les meilleurs délais et de vous établir un devis gratuit.

Les différents matériaux de base employés en cloison sont le plâtre, sous toutes ses formes, la terre cuite (carreau ou brique) et le béton cellulaire. Tous trois présentent à la fois des avantages et des inconvénients.

1. Le plâtre

Totalement naturel, le plâtre est un matériau qui a fait ses preuves depuis très longtemps pour les travaux de rénovation et d’aménagement…

Le plâtre, quelque soit sa forme et son usage, a l’avantage de présenter beaucoup d’ atouts.

Un véritable écran à la propagation des sons, sa structure micro poreuse permet de faire écran à la transmission des sons et améliore le confort acoustique dans le cas de parois lourdes mal isolées. Les cloisons légères en plaques de plâtre sur ossature métallique, constituées d’un double parement enserrant une lame d’air ou un matériau isolant, offrent des résultats acoustiques encore bien plus élevées. On peut les utiliser par exemple pour séparer des salles de cinéma pour une rénovation phonique.

Un pouvoir d’isolation thermique

Son pouvoir d’isolation thermique est 3 à 4 fois supérieur à celui du béton et 2 à 3 fois supérieur à celui de la terre cuite, le plâtre utilisé en contre cloison apporte une véritable réponse aux problèmes de parois froides et humides. On peut encore améliorer ce pouvoir isolant en ajoutant des agrégats légers du type perlite ou vermiculite ou par association avec des matériaux isolants (polystyrène, laine minérale…). En cas de condensation à sa surface, il est capable d’absorber l’eau, d’éviter le ruissellement, puis de rejeter cette même eau quand les conditions hygrométriques s’y prêtent. Il est très apprécié pour les rénovations thermiques.

Stop le feu !

Incombustible, trés mauvais conducteur et « consommateur » de chaleur (il absorbe la chaleur, se transforme et libère de l’eau), le plâtre constitue un fantastique pare-feu naturel.Le plâtre est très utilisé dans les rénovations d’appartement assujetti à des risques de feu. Enfin, rappelons que le plâtre est fort apprécié pour ses vertus décoratives.

2. Le béton cellulaire

Le béton cellulaire présente toutes les performances mécaniques de la pierre ainsi que toutes les caractéristiques d’un bon isolant pour la rénovation de votre maison, appartement… Composé de sable siliceux, de ciment, de chaux et d’eau, le béton cellulaire se présente sous différentes formes, en fonction de l’usage qu’on lui destine (blocs, carreaux, éléments de cloisons pour séparations en étage, dalles, …). Très facile à découper et esthétique, il offre de surcroît l’avantage d’être un matériau écologique et façonnable en phase de finition pour une rénovation toujours exigeante au plus petit détail.

Un rôle écologique très positif

Le rôle écologique du béton cellulaire est en effet excellent : sa fabrication nécessite peu d’énergie et des quantités relativement faibles de matériaux, abondamment présents dans la nature. Fort de ses performances isolantes, il participe à la réduction de la consommation d’énergie dans appartement,maison…Il comprend des milliers de micro-cellules gardant l’air emprisonné, l’air qui, comme vous le savez , est un isolant naturel connus. En effet, que ce soit en saison chaude ou au cœur de l’hiver, le béton cellulaire joue les régulateurs.

Tous les travaux de finition possibles

Ce matériau est très façonnable en phase de finition pour réaliser votre projet de rénovation,d’aménagement…. L’encastrement de prises et de boîtiers électriques se fait à l’aide d’une perceuse à mèches adaptées, les saignées de conduites électriques avec une rainureuse. Les scellements et fixations sont également réalisables, en prenant bien garde au poids des charges envisagées. Côté revêtements, on n’aura que l’embarras du choix : enduit traditionnel au plâtre, plaque de plâtre collée, revêtement bois, toile de verre collée plus peinture de finition, revêtement faïence, enduits pelliculaires à base de plâtre ou enduits peinture.

3. La terre cuite : un matériau naturel performant

La terre cuite, qui est en réalité de l’argile, présente en effet des qualités étonnantes qui expliquent, en partie, le fait qu’elle soit encore très prisée par les entreprises générales de bâtiment.

Un aspect traditionnel : Lui permet de s’inscrire facilement dans le paysage de la plupart de nos régions

La régulation hygrométrique : Un mur en briques de terre cuite absorbe l’humidité produite par le corps humain et la conduit à l’extérieur, pour un appartement ou une maison plus saine.

La résistance au feu : Cuites à très haute température dans les fours, une brique ou une tuile ne craint pas l’incendie. Ininflammables, elles ne nécessitent donc pas de traitements préventifs contre le feu et ne dégagent pas, sous l’effet de grandes chaleurs, de gaz nocifs. Très intéressant pour les appartements ou maisons exposés au feu.

L’isolation thermique : Une construction en terre cuite s’autorégule ! Ainsi, les pointes de température extérieure comme les surplus d’isolation sont absorbées et accumulées dans les murs. Ainsi, si la température de l’air ambiant passe en dessous de celle de la paroi, la chaleur accumulée est dégagée. A l’inverse, en cas de fortes températures, la fraîcheur stockée dans les murs se libère, évitant la surchauffe !

L’isolation phonique : Qu’elle soit employée en cloison ou en contre cloison, un matériau à base de terre cuite présente un excellent indice d’affaiblissement phonique.

Une très bonne pérennité : Des matériaux en terre cuite ne craignent pas le gel et exigent peu d’entretien.

Le respect de l’environnement : La filière s’applique en effet à améliorer ses procédés d’exploitation et de cuisson de façon à ce que les matériaux en terre cuite soient le plus possibles en harmonie avec la « démarche Développement Durable ». Notons par ailleurs que les déchets sont classés inertes, donc non polluants et non dangereux pour l’environnement.

Suivant votre positionnement géographique, le climat, vos préférences, vous devez choisir le matériau adapté qui vous permettra de réaliser votre projet de rénovation et d’aménagement qui correspond à vos souhaits.